(PS : pour le sondage, voter favorable à uniquement une proposition est considéré comme voter défavorable pour l'autre proposition.)


Chers joueurs anathasiens,


Depuis plusieurs dizaines de cycles, chacun peut constater l’inactivité des joueurs sur le jeu, tout du moins en ce qui concerne les relations inter-alliances, mis à part pour la tenue de guerres qui, avouons-le, n’ont aucun sens role play. Cependant, ce jeu ne peut avoir comme but unique l’accomplissement de conquêtes militaires ou de rivalités armées. Bien que cela représente une part importante de l’expérience de la gestion de son pays, et cela est tout à fait légitime, il est important de développer d’autres moyens de réussir à devenir une puissance active et influente, comme en permettant aux pays qui le souhaitent de pouvoir devenir des acteurs importants de l’économie mondiale. Il ne s’agit pas ici de réformer de manière globale le jeu, mais bien d’effectuer quelques modifications afin d’instaurer une plus grande égalité entre les pays orientés vers la guerre et les pays orientés vers la production et les finances. C’est dans cette optique que je propose les améliorations suivantes, qui ne touchent pas aux mécanismes diplomatiques (du moins, implantés nativement dans Anathas), guerriers ou de gestion de territoire, mais uniquement aux mécanismes économiques.


Tout d’abord, je propose la réduction de l’inflation et la mise en place d’un système plus réaliste, bien que fortement simplifié par rapport à la réalité. Toutes les trésoreries (de pays, d’alliance) seraient impactées par cette inflation, sans distinction en fonction de la quantité d’argent stockée. Le taux pourrait être fixe ou variable, mais dans tous les cas le taux d’inflation serait le même pour tous les pays. Par exemple, avec un taux fixe à 2 %, chaque pays perdrait à chaque cycle 2 % de ses dollars anathasiens, pareil pour les alliances.

Cette réforme est selon moi nécessaire, car elle permettrait, en plus de rajouter un peu de réalisme à Anathas, de pouvoir stocker de grandes sommes d’argent pour les pays riches sans pour autant impacter les nouveaux pays ou les pays pauvres (qui ne verront que 2 % de leur trésorerie disparaître, ce qui n’est n’est pas beaucoup). La possibilité de stocker des dollars anathasiens à long terme sans devoir se dépêcher de les dépenser permettra de développer des stratégies commerciales à long terme plus facilement, là où actuellement lesdites stratégies se cantonnent à l’achat et à la vente de produits pour financer ses guerres, tenter de développer ses technologies avancées, ou produire des Ptechs.

Pour conclure sur cette première proposition, je dirais qu’elle peut facilement être appliquée en cas d’accord d’une grande partie de la communauté, car cela ne doit pas à mon avis nécessiter d’importantes modifications dans le code (juste changer la formule de calcul, ou même juste utiliser une constante en cas de taux d’inflation fixe). La seconde proposition peut nécessiter plus de travail de développement, mais ce travail en vaut la peine selon moi.


Ma seconde proposition est d’instaurer un système d’obligations d’État, développant ainsi la possibilité de contracter des « emprunts » d’un montant important de manière plus facile qu’actuellement. En effet, les pays prêtant actuellement de l’argent se confrontent au problème de la confiance qu’ils peuvent avoir envers les pays auxquels ils prêtent leurs précieux deniers. Ceci est contraignant, car aucune coopération économique ne peut se mettre en place, mis à part entre les nations ou alliances se connaissant déjà très bien et ayant des liens depuis de nombreuses dizaines de cycles. Pour contrer cela, je propose donc la création d’un système d’achat et de vente, qui serait bien entendu facultatif et qui n’impacterait pas les joueurs ne voulant pas l’utiliser. Concrètement, cela se résumerait à pouvoir vendre des « titres » de manière native dans le jeu, indiquant le nombre de dollars anathasiens que le pays débiteur veut emprunter, les taux d’intérêts de l’emprunt, et la date d’échéance de celui-ci. À partir de là seraient calculées les mensualités selon la formule suivante : (nbDollarsEmpruntes + nbDollarsEmpruntes * tauxDInteret) / nbDeCyclesAvantLEcheance, les mensualités étant prélevées automatiquement par le jeu sur la trésorerie du pays débiteur et automatiquement créditées sur la trésorerie du pays créditeur (dans les opérations se déroulant lors des passages de cycles). Si un pays ne parvient pas à payer tous ses créanciers, alors ces derniers ne reçoivent rien mais dès qu’il y a à nouveau de l’argent dans la trésorerie, celui-ci est automatiquement réparti entre les personnes possédant des obligations.

D’ailleurs, je parle bien d’obligations, et non de prêts, ce qui signifie que le pays créancier peut revendre ses « titres » à d’autres pays, sans toutefois pouvoir le modifier bien entendu. Je pense que cela permettrait de plus facilement développer ses technologies avancées (qui nécessitent de collecter une grande somme d’argent), mais aussi de donner d’autres stratégies dans les relations géopolitiques aux pays souhaitant utiliser ce genre de mécanismes.


J’espère que vous serez favorables à mes propositions, les membres de la communauté anathasienne et bien entendu encore plus l’équipe d’administration, qui reste seule maître du jeu.

Résultats sondage: Êtes-vous...

... favorable à la première proposition UNIQUEMENT ?14% 
... favorable à la deuxième proposition UNIQUEMENT ?0% 
... favorable aux deux propositions.57% 
... défavorable aux deux propositions.7% 
... sans avis.21% 

14 votes